Credit islamique

Comment est organisée la finance islamique?

Qu'est-ce que la banque islamique et son fonctionnement ?

Quand on parle de banque islamique, ce qui frappe d'abord l'interlocuteur, c'est précisément l'interdiction des intérêts. Mais la finance islamique est bien plus que cela. Le secteur a connu une croissance considérable ces derniers temps. Ses principes fondés sur l'éthique et ses instruments financiers attrayants l'ont positionnée comme une alternative possible à la banque traditionnelle.

Bien que son existence remonte à la période postérieure à la mort du Prophète, lorsque ses principes ont été établis conformément au Coran, ce n'est qu'il y a environ 40 ans qu'un système financier a été mis en place, qui a adapté ses principaux instruments à la charia ou loi islamique et aux temps modernes. Les premières banques islamiques sont apparues dans les pays du Golfe, principalement en raison de l'accumulation de richesses suite à la découverte du pétrole et à l'apparition des pétrodollars. En fait, c'est encore dans cette région que se trouvent 35 % de leurs actifs.

Le monde financier est vaste et diversifié. L'une de ses facettes moins connues, mais néanmoins influente, est le système bancaire islamique. Reposant sur des principes éthiques et moraux dérivés de la loi islamique (charia), ce système offre des alternatives fascinantes aux méthodes bancaires conventionnelles. Cet article explore le crédit islamique, la mourabaha et le rôle unique des banques islamiques.

Le crédit islamique : une approche éthique du financement

Le crédit islamique se distingue par son refus des intérêts, considérés comme de l'usure (riba) et donc prohibés en islam. Pour pallier cette interdiction, les institutions financières islamiques ont mis en place des mécanismes alternatifs de génération de profits.

Principes de base du crédit islamique

Le crédit islamique repose sur des principes fondamentaux dérivés de la charia. L'absence d'intérêt, la transparence dans les transactions et le partage équitable des gains et des pertes en sont les piliers. Pour garantir la conformité, des comités de charia sont souvent présents au sein des banques islamiques, fournissant des directives et des conseils sur les produits financiers.

Mourabaha : une solution de financement alternative

La mourabaha est l'une des structures financières les plus courantes dans le crédit islamique. Il s'agit d'une forme de vente à crédit où la banque achète un bien et le revend ensuite au client avec une marge bénéficiaire clairement définie.

Dans une transaction mourabaha, la banque agit en tant qu'intermédiaire. Elle achète le bien requis, puis le vend à l'emprunteur avec un profit convenu. Le prix total est généralement remboursé par l'emprunteur en plusieurs versements. Ce mécanisme garantit que la banque réalise un profit sans recourir à des intérêts, en adhérant aux principes de la charia.

Les banques islamiques

Les banques islamiques, qui opèrent conformément à la charia, jouent un rôle croissant dans de nombreuses économies à travers le monde. Selon une étude de 2019, les actifs des banques islamiques ont dépassé 2,5 billions de dollars à l'échelle mondiale.

Les banques islamiques se distinguent par leurs produits et services, qui sont conçus pour être conformes à la charia. Elles proposent des solutions comme la mourabaha, l'ijara (location) et le mudaraba (partenariat d'investissement). Bien que ces banques aient des similitudes avec leurs homologues conventionnelles, leur approche centrée sur l'éthique et la conformité à la charia les rend uniques.

Comprendre la finance islamique

Derniers articles du blog et bonnes adresses

https://www.1pro1credit.fr - Crédits pour professionnels

Acheter à crédit en Islam : ce qui dit la religion

arnaudlemasson.com : spécialiste d'immobilier et de finance

Les actions en bourse